Défaite des Grenadiers face aux Cantonniers

25593413_390605784710074_877621875_n

CHATEAUGUAY – Les Grenadiers de Châteauguay (16-12) recevaient dimanche, les Cantonniers de Magog. Malgré un doublé de Gabriel Bousquet, la troupe de Bruce Richardson s’est inclinée par la marque de 4 à 2.

Avant la rencontre, les amateurs ont assisté à la présentation de l’équipe, (les Aigles des Trois- Lacs) qui vont représenter les Grenadiers au tournoi atome AA Desjardins Lévis du 15 au 28 janvier prochain. Souhaitons-leur la meilleure des chances.

 

Des difficultés face aux Cantonniers

On assiste au cinquième affrontement cette saison, entre les deux formations. Châteauguay connaît des difficultés face à l’équipe de Félix Potvin comme en fait foi sa fiche d’un gain contre trois revers.

C’est Hugo Chiasson qui est désignée dans la mêlée. Son vis-à-vis est Olivier Adam.

En première période, les locaux passent près d’ouvrir la marque. Lucas Reeves remet le disque à  Jérémie Poirier venu appuyer l’attaque, mais son tir du revers est  repoussé par le # 35.

Quelques instants plus tard, on assiste à un bijou défensif du défenseur Samuel Régis. Sur un 2 contre 1, il coupe une passe du dangereux Patrick Guay, allongé de tout son long.

Châteauguay ouvre les hostilités. L’attaquant Gabriel Bousquet récupère un retour de lancer de Charles-Olivier Nadeau et déjoue le cerbère magogois du côté de la mitaine.

À 8 :36 les visiteurs répliquent. Gabriel Fontaine inscrit son sixième de la saison. Isaac Belliveau est complice sur la séquence.

Puis, alors que Patrick Guay est au cachot, Gabriel Bousquet récidive.  Bien posté devant le filet, il touche la cible. C’est 2 à 1 après 20 minutes de jeu.

Au deuxième vingt, on a droit à plusieurs chances de marquer, mais aucune des formations en présence ne semblent vouloir en profiter.

Tout d’abord, Max-Antoine Melancon y va d’une incursion en zone adverse, mais Chiasson dit non.

À mi-chemin de l’engagement, Lucas Reeves fait une passe transversale au capitaine Blake Richardson. Le # 19 décoche un tir sur réception, à ras la glace qui est repoussée par le cerbère.

Puis, on assiste à un tic-tac-toe gracieuseté de Zachary Cadorette, Max-Antoine Melançon et Charles Beaudoin, mais sont incapables de terminer le jeu orchestré.

Avec seulement 8 secondes à faire au cadran, Charles Beaudoin et ce même Melancon se reprennent de belles façons. Sur un deux contre un, le # 19 fait bouger les cordages. Un but qui fait mal.

C’est 2 à 2 après 40 minutes de jeu.

 

Les émotions de Félix

Au début du troisième engagement, Jérémy Lapointe reçoit une mise en échec dans le coin de la patinoire. Le # 18 reste allongé pendant un moment.

Suite à ce geste, l’entraîneur-chef Félix Potvin est dans tous ses états. Il démontre son mécontentement sur cette infraction non signalée. Il reçoit une punition pour abus verbal envers les officiels. Les locaux sont incapables d’en profiter.

Quelques minutes plus tard, insatisfait de l’effort déployé par les siens, le pilote châteauguois commande un temps d’arrêt. On voit, par la suite, plus d’intensité de la part de ses protégés sans toutefois être capable de créer l’égalité.

Avec 1 :25 à faire, Bruce Richardson retire son gardien à la faveur d’un sixième attaquant. Jérémie Rainville en profite. Il loge le disque dans une cage abandonnée.

C’est une autre défaite des Grenadiers face aux Cantonniers cette fois-ci par la marque de 4 à 2.

 

Impressions de l’entraîneur-chef Bruce Richardson 

« Je suis déçu. Nous n’avions aucune raison de perdre ce match-là. Nous étions en contrôle. La seule raison du pourquoi qu’ils ont gagné c’est parce qu’on leur a donné des opportunités de revenir dans game !  Nous avons donné des chances de marquer par notre propre faute. Ça fait deux matchs que c’est comme ça. J’ai été positif avec mon équipe, mais aujourd’hui, c’est inacceptable ! »

« On a eu une chance de leur faire mal, quand leur coach, l’autre bord, a pris une pénalité, mais on n’en a pas profité. Eux, quand ils ont eu leur opportunité en avantage numérique, ils en ont profité ! Ils nous en ont fait payer le prix ! Ils nous ont fait mal ! »

« Si on veut connaître du succès, il va falloir remporter nos batailles à un contre un et ça commence par les mises au jeu ! Aujourd’hui, nous sommes en bas de 40% c’est insuffisant ! Ça prend du cœur pis que tu veuilles la gagner ! »

« Pour notre bilan de mi-saison, oui c’est mieux que la saison passée. Les joueurs ont embarqué. On a développé une mentalité de gagnant. Si on veut se rendre loin dans les séries, il va falloir battre les gros clubs qui sont en avant de nous et compétitionner si  on veut se rendre jusqu’au bout ! »  

« Notre gardien Maxime Taillefer ne reviendra pas après les fêtes. Il doit subir une opération en lien avec sa croissance. Nous avons jusqu’au 10 janvier pour évaluer toutes les options qui s’offrent à nous. On va regarder tous les gardiens qui sont disponibles à travers la province de Québec et prendre la meilleure décision qui va  nous aider cette année et pour le futur ! ».

C’était le dernier match des Grenadiers (16-12) avant la pause du temps des fêtes. Ils reprendront leur activité le 5 janvier alors qu’ils visiteront les Riverains du Collège Charles-Lemoyne au Sportium. La rencontre débutera à 19h30.

Crédit photo: Maxime Maheu

Share