Une fin de semaine parfaite pour les Grenadiers

21584918_354542961649690_310136091_n

Châteauguay – Après avoir remporté une victoire à sens unique lors du match inaugural face aux Phénix D’Esther-Blondin, les Grenadiers recevaient, dimanche dernier, la visite des Riverains du Collège Charles-Lemoyne. La troupe de Bruce Richardson l’a emporté sans trop de difficulté  par la marque de 5 à 1

C’est Maxime Taillefer qui est d’office devant la cage des Grenadiers. Son vis-à-vis est Justin Bourque.

Lors du premier vingt, on a droit a du jeu serré ou les chances de marquer sont peu nombreuses. L’aspect robustesse est omniprésent. On n’a qu’à penser aux coups d’épaules du défenseur format géant Zachary Vanier aux dépens de Gabriel Bousquet ou sur Alex Larocque.

 

Les Grenadiers ouvrent les hostilités

Les Grenadiers sont les premiers à s’inscrire au tableau. L’attaquant Zachary Roy qui est littéralement en feu par les temps qui courent, inscrit son troisième de la campagne. Lucas Reeves et Blake Richardson récoltent des mentions d’aide sur le jeu.

Par la suite, on a vu l’unité défensive des locaux être efficace faisant avorter deux jeux de puissance des Riverains.

En fin d’engagement, Kevin Lapierre passe bien près de doubler l’avance des siens, mais son tir est repoussé par le gardien du CCL sorti pour couvrir son angle.

C’est 1 à 0 Châteauguay après 20 minutes de jeu.

Au deuxième vingt,  Châteauguay passe  près de creuser l’écart. Le tir de la ligne bleue d’Isaak Bandu frappe le poteau de plein fouet à la gauche du filet.

Par la suite, on a vu le cerbère Taillefer se signaler alors que l’attaquant Elliot Pronovost se présente seul devant lui. Il  réalise des arrêts coup sur coup. Un point tournant dans la rencontre.

Souvent dans le monde du hockey, lorsqu’une formation rate une chance, l’adversaire en profite. C’est exactement ce qui se produit.

À 10 :17 les locaux capitalisent. Jérémie Poirier y va d’un tir de la ligne bleue. Lucas Reeves laissé sans surveillance récupère un retour de lancer pour loger le disque dans une cage béante. Un jeu d’enfant dans son cas.

Après ce but, l’entraîneur-chef Guillaume Latendresse commande un temps d’arrêt question de rallier sa troupe. Une décision qui ne mène nulle part puisque quelques instants plus tard  Lucas Mercuri fait bouger les cordages.

C’est 3 à 0 après 40 minutes de jeu.

Lors du dernier tiers, les Grenadiers continuent leur domination. Ils utilisent la vitesse tout en déployant un échec avant soutenu. On n’a qu’à penser à l’incursion en zone adverse d’Alec Reid qui a tout fait sauf marquer.

À 10 :26 et profitant d’un jeu de puissance, le défenseur Marcellus Bethelmy venu appuyé l’attaque touche la cible. Charles-Olivier Nadeau est complice sur cette séquence.

Alors qu’il ne reste que deux minutes et des poussières au cadran, Taillefer perd son jeu blanc lorsque Nicolas Imbeault est crédité d’un but sans aide.

 

Mais les Grenadiers répliquent aussitôt.  Lucas Reeves enfile son deuxième de la rencontre et  scelle  du même coup, l’issue du match :

Marque finale

Charles-Lemoyne : 1

Châteauguay : 5

 

Impressions de l’entraîneur-chef Bruce Richardson:

« On a joué notre identité comme lors du dernier match. Les gars comprennent le message. C’est le genre d’équipe que je veux avoir. Bousquet, Larocque nous amène des minutes d’une grande utilité (vitesse, énergie).  Oui, notre première et deuxième ligne  d’attaque apporte sa  production offensive,  mais il ne faut pas oublier les autres joueurs qui jouent dans l’ombre et qui sont très importants dans notre équipe. »

« Sur l’échappée d’Elliot Pronovost, ce fut des gros arrêts de Taillefer.  On est chanceux d’avoir deux aussi bons gardiens en Hugo et Maxime. Cette séquence-là a donné du momentum à notre équipe. Un jeu clé. Je sens les gars en confiance. Je voulais utiliser mon équipe au complet en fin de semaine. Chose faite. »

« Nous avons 9 joueurs qui ont joué des matchs l’an passé et qui ont évolué dans notre système midget AAA Grenadiers. Ils sont de retour cette année. A pareille date l’an dernier, on en avait juste 5. Les autres ont tous monté dans la LHJMQ. Enlève le capitaine Carmelo Gullotti à cause de sa blessure et Tristan Côté-Cazenave  qui est parti à durant la période des fêtes pour Victoriaville et nous étions rendus à 3 à la fin de l’année. »

« Cette saison, on peut se concentrer à travailler sur des petits détails, peaufiner notre système. On n’est pas obligé de rentrer trop en profondeur. La base de notre système est comprise. On veut une équipe rapide qui est fatigante à jouer contre et nous nous sommes arrangés pour avoir ce genre d’équipe là ! »

« Qui sera le gardien partant pour le prochain match ? »

«  Je vais en parler avec Marc Champagne notre coach des gardiens et prendre une décision jeudi afin de savoir qui sera d’office devant la cage  contre les Lions du Lac St-Louis vendredi. C’est beau les deux victoires ce week-end, mais demain quand on va se lever, ça va être une autre semaine. Le hockey ça peut changer ben vite ! Une chose est sûre c’est que c’est toujours plus facile de coacher dans une atmosphère de gagnant que de perdant! »

C’est donc une fin de semaine parfaite pour les Grenadiers. Une domination totale comme en fait foi les 11 buts pour contre seulement 2 accordés.

Le prochain match pour l’équipe de Bruce Richardson aura lieu le vendredi 15 septembre  alors qu’ils rendront visite aux Lions du Lac St-Louis en direct du Centre civique de Dollard-des-Ormeaux. La rencontre débutera à compter de 19 h.

 

Crédit photo: Maxime Maheu

Share