Shawinigan dompte sa bête noire

32869825915_39b08b6802_z

C’est devant une salle comble que les Cataractes ont renversé les Tigres de Victoriaville par la marque de 6-2. Excellente performance de Samuel Asselin, d’Alexis D’Aoust et de Cameron Askew qui ont été les meneurs en attaque du côté des locaux. Avec ce gain, Mikhail Denisov récolte sa 28e victoire de la saison (sommet dans la LHJMQ) et Shawinigan s’approche à 4 points des Sea Dogs et du premier rang au classement général.

Préambule…

Les Tigres de Victoriaville étaient de passage au Centre Gervais-Auto afin d’y disputer la victoire aux Cataractes. Fort d’une séquence de 5 gains au cours de leurs 6 dernières sorties, les hommes de Claude Bouchard devaient tenter de terrasser leur bête noire. Pour l’occasion, on pouvait assister au retour au jeu de Mathieu Olivier, lui qui était aux prises avec une blessure au genou. C’est donc dire que l’entraineur des Cats pouvait compter sur un alignement complet, un luxe qu’il n’avait pu se payer depuis belle lurette.C’est Mikhail Denisov qui avait la tâche de freiner les élans des hommes de Louis Robitaille.

Du rythme soutenu des deux côtés!

Il n’y avait pas 2 minutes d’écoulées que déjà les Cataractes frappaient. À la suite d’une descente à 3 contre 1, Samuel Blier inscrivait son 8e de la saison sur des aides de Brandon Gignac et Alexis D’Aoust. On aurait cru que cet élan allait lancer les Cataractes en avant pour une bonne partie de la période, mais ce ne fut pas le cas. Deux minutes plus tard, les Tigres sont très rapides et leur pression constante sur la défensive shawiniganaise leur permit de créer l’égalité grâce à Félix Lauzon (19e) qui battit Mikhail Denisov d’un lancer du poignet précis, décoché depuis le cercle des mises en jeu, dans la lucarne. Une superbe pièce de jeu! Il fallut attendre près d’une dizaine de minutes de jeu avant de voir les Cats effectuer un autre tir au but. Cependant, leurs efforts portèrent fruit puisqu’à la suite de plusieurs séquences en territoire offensif, Cameron Askew, lui qui avait connu un fort match deux jours auparavant à Rimouski, cueillit un juteux retour de lancer pour inscrire son 26e de la saison et ainsi propulser son équipe en avance tout juste avant la fin du premier vingt. Au chapitre des tirs au but, Victoriaville dominait 10 à 9.

Des Cataractes tout simplement trop forts!

Shawinigan prit totalement l’avantage en deuxième période en inscrivant pas moins de 3 buts. Tout d’abord, avec environ 5 minutes d’écoulées, Samuel Asselin (17e) profita d’un surnombre soudain en zone offensive pour décocher un tir précis du haut de l’enclave pour doubler l’avance des siens. Puis, à la mi-période, Alexis D’Aoust prit un tir du haut des cercles alors que plusieurs joueurs se trouvaient dans l’enclave. Finalement, ce fut Dennis Yan qui toucha au disque pour inscrire son 41e de la saison. Ce filet sonna le glas du gardien James Povall qui fut remplacé par son auxiliaire Tristan Côté-Cazenave. Qu’à cela ne tienne, pendant une supériorité numérique, Nicolas Welsh accepta une superbe passe transversale de Samuel Asselin pour s’inscrire lui aussi au pointage avec son 6e de la saison. Au final, ce fut une totale domination de Shawinigan qui avait les devants 18-14 dans la colonne des tirs au but après 40 minutes de jeu.

Shawinigan protège son avance!

Il fallut attendre la 12ème minute de jeu pour assister à un premier but au cours du dernier tiers alors que Cavan Fitzgerald décocha un tir anodin vers le filet adverse pour que la rondelle réussisse à trouver son chemin. Seulement 15 secondes plus tard, James Phelan, lui qui semblait habité d’une animosité certaine tout au long de la rencontre, déborda sur le côté gauche pour effectuer un tir du revers sur Denisov. Incapable de contrôler le retour, le cerbère russe vit Pascal Laberge inscrire son 11e filet de la campagne en récupérant la rondelle libre dans l’enclave. Au final, les deux équipes terminèrent à égalité au chapitre des tirs au but avec un total de 25.

Les trois étoiles 

1re étoile = Samuel Asselin

2e étoile = Cameron Askew

3e étoile = Nicolas Welsh

Ils ont dit…

Claude Bouchard : Victoriaville est une équipe qui patine beaucoup et qui frappe tout autant. Nous voulions montrer, dès le départ, que nous étions capables de répondre à cela. Ça faisait du bien de pouvoir compter sur une formation complète. Ça faisait longtemps que ce n’était pas arrivé. Par ailleurs, il faut donner le crédit à nos joueurs, ils ont tous très bien travaillé. Tout le monde a fait sa job, sans exception.

Samuel Asselin : Nous avons profité de nos occasions à l’attaque et la chimie entre Askew, Yan et moi est très bien développée. J’essaie de leur refiler la rondelle le plus souvent. Ils sont très habiles.

Cameron Askew : Nous avons créé de belles occasions de marquer en avantage numérique ce soir. Ce fut le cas à Rimouski également. Nous jouons avec plus de confiance et ça rapporte beaucoup.

Louis Robitaille : Nous n’avons pas su payer le prix dans l’enclave pour l’aller récupérer des retours de lancers et les défenseurs des Cataractes ont su nous contenir et nous laisser seulement que l’extérieur de la patinoire. Par ailleurs, nos gardiens auraient pu, à certains moments, nous donner un peu plus de soutien. Cependant, il serait injuste de les blâmer entièrement pour cette défaite.

Prochain rendez-vous

Claude Bouchard et sa bande profiteront de quelques jours de congé avant de prendre la route de Chicoutimi pour y affronter les Saguenéens mercredi soir à compter de 19 heures.

Share