Une victoire à l’image de leur entraîneur-chef

16708267_1341881202501769_6644539479749973453_n

CHÂTEAUGUAY – C’était le troisième match de la série huitième de finale dimanche, opposant les Vikings de Saint-Eustache aux Grenadiers de Châteauguay. Dans un match serré, la troupe de Bruce Richardson l’a emporté par la marque de 3 à 2 pour prendre les devants 2 à 1 dans la série.

Pour cette rencontre, c’est sans surprise que le gardien Thommy Monette était de retour dans la mêlée. Le cerbère châteauguois connaît un bon début de séries lui qui a été sélectionné dans les choix des trois étoiles lors de ses deux premiers matchs.

Dès le départ, les Grenadiers mettent de la pression en zone adverse. Le capitaine Carmelo Gullotti prône par l’exemple en distribuant quelques bonnes mises en échec.

De son côté, Samuel Ianniciello continue son excellent travail. Il donne peu d’espace de manœuvre à la jeune sensation Alexis Lafrenière.

Le jeune prodige a néanmoins une chance d’ouvrir la marque. Il redirige un lancer qui est repoussé par Monette de la jambière droite.

A 8:24, les locaux passent bien près de s’inscrire au tableau. L’attaquant Kevin Lapierre décoche un lancer qui rate la partie supérieure du filet. Puis avec une minute et des poussières à faire, le # 30 brille de nouveau. Il repousse un lancer de Justin Ducharme alors qu’il coupe au filet.

Les deux équipes retraitent à leur vestiaire sur un pied d’égalité. C’est 0-0.

Au deuxième vingt, les visiteurs inscrivent le premier but. Anthony Rochon marque son deuxième de l’après-saison. Alex Vosniades et Justin Ducharme récoltent des aides sur le jeu.

Les Grenadiers créent l’égalité. Alors que Rochon est au cachot pour avoir retenu, Lucas Reeves, au point d’appui, y va d’une frappe qui ne laisse aucune chance au gardien Anthony Morrone.

L’égalité 1-1 persiste après 40 minutes de jeu.

Au début du dernier tiers, l’attaquant Simon Charland y va d’un bel effort individuel. Le #26 passe à un cheveu de faire scintiller la lumière rouge.

Ce n’est que partie remise. Alors que les Grenadiers bénéficient avec une double supériorité numérique, Nicolas St-Pierre fait payer cher l’indiscipline des Vikings lorsqu’il décoche un tir parfait dans la lucarne.

Quelques minutes plus tard, Samuel Ianniciello, qui connaît toute une série en jouant dans l’ombre d’Alexis Lafrenière, est récompensé. Le #91 décoche un tir parfait dans la partie supérieure du filet. Il récolte du même coup un troisième point dans la partie.

Toutefois, il ne fallait pas compter les Vikings pour battus. Les Eustachois n’ont pas fini au deuxième rang du classement général en saison régulière pour rien. Ils réduisent l’écart de moitié. Aussitôt la rondelle déposée sur la surface glacée, Justin Ducharme déjoue la vigilance de Monette alors qu’il est agenouillé.

En fin de rencontre, l’entraîneur-chef Martin Daoust y va le tout pour le tout en retirant son gardien à la faveur d’un sixième attaquant. La stratégie avorte. Les Grenadiers tiennent le coup et l’emportent par la marque de 3 à 2.

Un gain à l’image de son entraîneur-chef basé sur une identité et un système de jeu bien établi. Une équipe de jeunes guerriers qui va au front et qui reflète bien l’homme en question, comme à ses belles années alors qu’il était joueur professionnel ou on le caractérisait comme étant un athlète combatif, avec du cœur au ventre, de la hargne et un désir de vaincre.

Dans la victoire, le # 30 a encore une fois été fidèle à lui-mème repoussant 41 des 43 lancers dirigés en sa direction.

Les commentaires de Bruce Richardson

« Je suis fier de mon équipe. Nous avons été chercher la première des deux rencontres disputées à la maison. Ça nous enlève un peu de pression. Thommy Monette a connu un fort match. Lorsque nous avons été le chercher, nous avons fait nos devoirs. C’est un fier compétiteur. Il vient de la région de Saint-Eustache. Il a fait les gros arrêts dans des moments opportuns. Dans le hockey, tu dois être aussi bon que ta dernière partie. Demain c’est une autre journée. Saint-Eustache ne se laissera pas mourir comme ça. »

« Lorsque tu as des leaders et des joueurs d’élite, tu t’arranges pour qu’ils agissent en leader et en joueur d’élite. Ça nous a pris 40 matchs pour arriver ou nous en sommes aujourd’hui. C’est un beau travail collectif des entraîneurs et des joueurs. Nous sommes en mission. Personne ne nous voyait en avant 2 à 1. »

« J’aime la maturité et le développement de Samuel Régis. Il est en train de devenir un de nos bons leaders comme défenseur au sein de notre formation. »

« Pour ce qui est de la frustration, ce n’est pas important. On se concentre sur le match de demain. Nous avons un plan et on va continuer de l’appliquer. Notre objectif c’est d’en gagner trois dans cette série-là. »

Les trois étoiles RDS du match :
1re – Samuel Ianniciello (CHA)
2e – Thommy Monette (CHA)
3e – Nicolas St-Pierre (CHA)

Le match numéro 4 de la série entre les Vikings et les Grenadiers aura lieu lundi, à 19h30.

 

Crédit photo : Maxime Maheu, photographe

Share