Shawinigan renverse St-John

24727143672_039f90bcca_z

Après une véritable dégelée subie aux mains du Titan la veille, Shawinigan avait beaucoup à se faire pardonner. Qui plus est, Claude Bouchard et sa bande devaient le faire contre les meneurs de la LHJMQ et forts de 9 victoires consécutives. Malgré l’adversité, les Cataractes ont enregistré une spectaculaire victoire de 3-0 devant des spectateurs médusés et des partisans shawiniganais comblés d’assister à ce triomphe après plus de 9 heures d’autobus.

Une première période sous le signe de l’engagement

Si des doutes subsistaient quant au niveau d’implication des joueurs, Claude Bouchard a été rassuré très rapidement. Les 10 premières minutes de la période furent empreintes de vitesse et de conviction pour les Cataractes. Si bien qu’à la mi-période, Cameron Askew a orchestré un savant jeu à partir de la ligne bleue offensive en remettant le disque à Alexis D’Aoust qui était fin seul et qui a battu Callum Booth d’un tir des poignets précis du côté du bloqueur. Du côté des Sea Dogs, Julien Gauthier et Mathieu Joseph ont été les plus menaçants sans toutefois réussir à déjouer le gardien Mikhail Denisov. Après une période de jeu, chaque équipe avait accumulé 8 tirs au but.

Denisov fumant!

En deuxième, Mikhail Denisov a montré de quel bois il se chauffait! Alors que son équipe a dû se débrouiller à deux reprises à court d’un homme, il a été tout simplement brillant repoussant tous les tirs auxquels il a fait face. Dû côté des Sea Dogs, on a pu voir à quel point l’absence de Thomas Chabot se faisait sentir. Clairement, Danny Flynn aurait bien voulu avoir son général pour diriger l’attaque des siens, en particulier en avantage numérique. Par ailleurs, quelques erreurs de synchronisme ont nui à la performance du club des Maritimes. Passé la mi-période, alors que les Sea Dogs se faisaient prendre en zone centrale, les Cataractes ont organisé une contre-attaque payante alors que Mathieu Olivier a célébré son anniversaire en amassant une passe alors que son tir du haut des cercles n’a pas été maitrisé par Callum Booth si bien que Brandon Gignac en a profité pour doubler l’avance des siens sous les yeux de la cinquantaine de partisans qui avaient fait le trajet depuis Shawinigan. Par ailleurs, soulignons que ce fut une période axée également sur la robustesse alors que deux combats ont eu lieu : soit un affontrement entre Kyle Ward et Mathieu Olivier et entre Gabriel Sylvestre et Chase Steward. Léger avantage aux deux pugilistes shawiniganais. En toute fin de période, Samuel Blier a été victime d’une sévère mise en échec lors de laquelle son genou gauche a encaissé le gros du choc. Après les vingt minutes réglementaires, St-John dominait la colonne des tirs au but par la marque de 16-15.

Denisov intraitable!

Les Sea Dogs avaient bien l’intention de créer l’égalité dans ce match et ont eu l’occasion de le faire grâce notamment à trois avantages numériques. Qu’à cela ne tienne, Mikhail Denisov a réalisé de vrais bijoux tout en ayant l’aide de la barre horizontale alors que les Sea Dogs n’en finissaient plus de bourdonner. De plus, ce fut un réel test pour la brigade défensive alors que les Blier, Sylvestre, Deschamps, Welsh, Demers, Asselin et Fitzgerald ont résisté avec brio. En toute fin de période, alors qu’il ne restait que 3 minutes à la rencontre, Dennis Yan est venu clouer le cercueil des locaux en marquant dans un filet désert. Au bout du compte, Claude Bouchard a vu ses troupes défendre avec succès pas moins de 6 occasions à court d’un homme en plus de voir son portier numéro revenir en force après une prestation ordinaire la veille en enregistrant le jeu blanc.

Un point tournant?

Et si ce match s’avérait un point tournant de la saison ? Les Cataractes ont rebondi de brillante façon après une prestation plus que décevante la veille, contre une équipe de premier plan par surcrôit. Quand le groupe d’entraineurs voudra mettre en évidence une preuve éloquente d’une équipe qui joue du jeu inspiré digne des prochaines séries éliminatoires, nul doute que tous penseront à ce duel au sommet.

Prochain rendez-vous

Pas le temps de trop relaxer puisque les Cataractes complèteront leur voyage intense à Halifax dimanche alors qu’ils seront en action à compter de 15 heures. Encore une fois, les hommes de Claude Bouchard pourront compter sur l’appui indéfectible des partisans qui ont fait le voyage avec eux.

Share