Beaudin tranche le débat en fusillade: les Grenadiers l’emportent

GetAttachment

-Châteauguay- Les Grenadiers de Châteauguay disputaient leur premier match à domicile samedi soir dernier alors qu’ils recevaient la visite des Albatros du Collège Notre-Dame. Les joueurs de l’entraîneur Steve Hartley ont fait plaisir à leurs partisans, l’emportant par la marque de 4-3 en fusillade devant plus de 400 spectateurs présents au Centre Multisports .

En première période, le jeu défensif est à l’honneur comme en font foi les tirs au but de 6 contre 3 sur les filets adverses. Au niveau de la robustesse, plusieurs solides coups d’épaules ont été distribués. On a qu’à penser à celui de Samuel Richard aux dépens de Samuel Paquette qui resta allongé pendant de longues minutes sur la surface glacée ou celui de Gabriel Denis sur Benjamin Tardif. Lors de cet engagement, les locaux ont joué de malchance alors que le tir de Mathieu Desgagné frappa le poteau de plein fouet à la gauche du filet. Lors de cette période, les unités spéciales ont joué un rôle prépondérant alors que la troupe de Steve Hartley a fait de l’excellent travail à court d’un joueur étant parfait à trois reprises . C’est 0-0 après vingt minutes de jeu.

En deuxième période, les Grenadiers sont les premiers à noircir la feuille de pointage. Lors d’un jeu de puissance, l’attaquant Benjamin Tardif y va de son premier de la campagne. Le numéro 98 à sans doute marqué le but le plus facile de sa jeune carrière alors qu’il eut qu’à loger le disque dans une cage béante suite à une sortie hasardeuse du gardien Zachary Emond. Xavier Grier et Marc Olivier Duquette sont complices sur cette séquence. De son côté, le cerbère châteauguois a été solide devant son filet stoppant plusieurs menaces de visiteurs. On a qu’à pensée à ses arrêts sur des tirs à bout portant de Gabriel Denis et de Marc-Olivier Lantin Goudreau. Les Grenadiers retraiteront aux vestiaires en avance par un.

Lors du dernier tiers-temps, pas moins de cinq filets sont inscrits. À 6:41 les locaux doubleront leurs avances alors que le tir du coin de la patinoire de Jason-Dylan Moss se fraya un chemin jusque derrière le gardien Zachary Emond. Un lancer que le cerbère du Notre-Dame aurait bien aimé revoir sur le jeu. L’annonceur maison n’a même pas le temps d’annoncer l’auteur du dernier filet que Félix Rioux brisa finalement la glace du côté des visiteurs. Lors d’un jeu de puissance, le défenseur Samuel redonna une priorité de deux filets aux siens, mais avant que se termine l’engagement les Albatros créeront l’égalité dans le match. Lors d’un jeu de puissance, l’attaquant David Bérubé réduit l’écart de moitié puis avec quelques minutes à faire au cadran, Anthony D’amours jeta une douche d’eau froide dans la foule alors que son tir de la ligne bleue déjoua Marc-Antoine Dufour du côté de la mitaine. On ira donc en prolongation.

Aucun but n’est marqué en surtemps. C’est finalement l’attaquant Nicolas Beaudin qui tranchera le débat et sema l’hystérie dans la foule alors que son tir précis déjoua Emond du côté du bouclier. Les Grenadiers l’emportent et terminent leurs fins de semaine avec une récolte de trois points sur quatre.

Impression de l’entraîneur-chef Steve Hartley : «Je pense que dans l’ensemble ça a été un succès. On a eu, en fin de semaine, une récolte de trois points sur quatre. D’un autre côté, on a appris qu’il va falloir être plus discipliné. J’ai moins aimé ce côté-là. Mais, dans l’ensemble, on a fait de belles choses. Nos unités spéciales nous ont sauvés ce soir. J’ai aimé notre travail en infériorité numérique. C’est ça qui a été l’histoire du match. On a accordé qu’un seul but en neuf occasions à court d’un joueur. De plus, j’aimerais ajouter que mon gardien Marc-Antoine Dufour a été excellent ce soir. Il nous a donné une chance de gagner. Comme on le dit dans le langage du hockey, ton gardien c’est ton meilleur “pénality killer”. On en a eu une belle preuve ce soir.»

Écrit par: Dominic Boivin, directeur des communications, Grenadiers de Châteauguay

Crédit photo: Maxime Maheu, photographe

Share