Kostalek et Loiseau aident l’Océanic à forcer un septième match

F_-_QUE_vs_RIM

Jan Kostalek a marqué à 1:03 de la première période de prolongation pour donner la victoire à l’Océanic sur les Remparts de Québec au compte 5 à 4 et ainsi provoqué un septième et ultime match dans la série finale de la LHJMQ. Plus tôt, l’Océanic avait provoqué la tenue de cette prolongation avec un but à soixante et une secondes de la fin de la troisième.  C’est Alexis Loiseau avec son deuxième de l’après-midi qui couronnait une remontée de 3 buts des siens afin de combler un écart de 4 à 1.

Les Remparts avaient pourtant pris les devants 2 à 0 en fin de première alors que tous croyaient qu’on allait retraiter aux vestiaires sans marquer. C’est Massimo Carroza oublié dans l’enclave qui a profité d’un superbe travail ainsi que d’une passe de Jérôme Verrier posté sur le côté du filet. Guindon qui bloquait le coin de son filet près de Verrier n’a jamais été en mesure de revenir et Carroza n’a eu qu’à tirer dans un filet vide, et ce avec moins d’une minute et demie à faire à la période. 45 secondes plus tard, alors qu’on en était à annoncer le but de Verrier, Erne complétait le travail de ses deux compagnons de trios, Duclair et Etchegary pour doubler l’avance des siens. Erne atteignait ainsi le plateau des 20 buts en série. La majeure partie de la période avait été pourtant jouée avec une prudence de Sioux alors que tous voulaient éviter d’ouvrir la porte à son adversaire. D’ailleurs, une des seules erreurs de la période appartient à un défenseur des Remparts alors qu’étant en zone offensive Nikolas Brouillard a jonglé avec la rondelle et  Joly en a profité pour lui soutirer la rondelle et filé seul devant Fucale qui a effectué l’arrêt.

La deuxième période a débuté de manière erratique pour les Remparts qui semblaient se chercher et Jan Kostalek en a profité alors qu’il n’y avait que 42 secondes d’écoulées. Il a battu Fucale dans la partie supérieure. De Luca et Morin obtiennent des passes. Les Remparts loin de se décourager ont repris leur intensité et sont parvenus à contenir l’Océanic et moins d’une minute après avantage numérique, Matt Murphy a profité d’une passe de Kurt Etchegary pour donner une priorité de deux buts aux siens. Guindon aimerait bien revoir cette séquence lui qui était sorti pour contrôler une rondelle envoyée en arrière de son filet, il s’est fait battre par Etchegary qui a refilé la rondelle à Murphy en avant du filet. Guindon a eu le temps de revenir devant son filet, mais pas celui de s’ajuster au tir de Murphy. Beausoleil en avait vu assez et il a sorti le crochet pour remplacer Guindon par Desrosiers. Mais, 22 secondes après, il était accueilli par une descente de Duclair, le long de la bande, qui repère Erne et y va d’une passe transversale à son coéquipier. Erne n’a pas trop de mal à trouver le fond du filet pour donner une avance de 3 buts aux siens. L’Océanic a toutefois réussi à réduire l’écart alors que Loiseau prend un rebond d’une rondelle qui frappe la bande tout près de l’arrière du filet de Fucale, celle-ci revient tout juste devant Fucale alors que Loiseau passait par là. McSween et Morin obtiennent des mentions d’aide. La marque aurait pu changer alors qu’on s’est échangé des deux contre un et Matt Murphy s’est aussi retrouvé seul devant Desrosiers, mais on retraite au vestiaire avec un avantage de deux pour Québec.

La troisième a vu des Remparts tentant de protéger leur avance. Ça leur a souri pendant une moitié de période, mais Samuel Laberge a redonné confiance aux siens à 9:42 alors qu’en se retournant sur lui-même, il bat Fucale. McSween se fait encore complice. Avant cela, en première moitié de période, on avait joué une longue séquence sans arrêt de jeu ce qui a mis les nerfs des partisans des deux équipes à rude épreuve. Après le but de Laberge, Timashov aurait pu faire mal aux hommes de Beausoleil alors qu’il réussit à parvenir seul devant Desrosiers, mais celui-ci a le dernier mot. Les secondes et minutes ont continué de s’écouler jusqu’à ce que Beausoleil retire son gardien avec 1:13 à faire en période. Lors de l’attaque à 6 contre 5, les Remparts ont tenté de prendre possession de la rondelle, mais Rimouski s’est bien échangé la rondelle et Loiseau a jeté un froid glacial dans le Colisée en touchant une rondelle près de Fucale. Morin et Kostalek sont complices. On a complété le troisième tiers en sachant très bien que le tout se déciderait en prolongation. Et en prolongation, ce fut un scénario presque similaire à vendredi, sauf que c’est l’autre équipe qui a célébré. L’Océanic a attaqué dès le début de la période même que sur la séquence précédant le but, on a dû aller à la reprise vidéo pour confirmer que le tir de l’Océanic n’avait pas pénétré en touchant le poteau et en roulant juste derrière Fucale qui a eu le temps de se laisser choir sur celle-ci. Toutefois peu après la mise en jeu, Kostalek aidé de Chapados signait le début des célébrations pour la troupe de Beausoleil et ce avec un long tir de la ligne bleue.

Un peu plus de 10 000 spectateurs ont assisté à ce dernier match de hockey de la LHJMQ dans le vénérable Colisée Pepsi. Il y aura d’autres matchs de hockey, mais ce sera le tournoi de la Coupe Memorial qui sera sous le chapeau de la CHL, et ce dès la fin de semaine prochaine. Kostalek avec la première et Loiseau avec la troisième étoile reçoivent les honneurs pour Rimouski et Adam Erne se glisse entre eux pour la deuxième. Du côté des Remparts, Marc-Olivier Roy effectuait un retour surprise lui qui a raté une majeure partie des séries avec une blessure à une jambe. Du côté de Rimouski, William Couture brillait par son absence suite à une suspension en lien avec son geste de coupe-gorge à l’endroit de Marcus Cuomo dans le match de vendredi. Le prochain et décisif match de la saison de la LHJMQ se déroulera demain 19:00 au Colisée Sun Life de Rimouski.

Share