Les Remparts à un gain de la coupe du Président

F_-_QUE_vs_RIM

Il n’aura fallu que dix secondes à Massimo Carozza pour déjouer Louis-Philip Guindon, en période de prolongation, pour donner la victoire 3 à 2 aux Remparts de Québec, leur conférant ainsi une priorité de 3 à 2 dans la série finale de la LHJMQ. Guindon avait connu une excellente soirée de travail jusque-là, mais le tir de Carroza, qui descendait à l’aile, est passé par-dessus son épaule sur le côté rapproché. Les Remparts pourront casser la tendance dans cette série, dimanche, avec un gain d’une équipe à domicile et mettre ainsi la main sur leur première coupe du Président depuis 1976.

La première avait bien débuté pour les Remparts, qui ont profité du premier avantage numérique du match (Clapperton au cachot pour avoir poussé Etchegary par derrière dans la bande) pour s’inscrire au pointage, par l’entremise d’Adam Erne. Guillaume Gauthier du haut du cercle de mise en jeu gauche lui a servi une passe  après avoir feinté de tirer et Erne, à la même hauteur de l’autre côté, n’a eu qu’à tirer sur réception dans une cage béante, Guindon n’ayant pas eu le temps de faire son déplacement latéral. Tkatchev obtient aussi une passe sur la séquence. Le reste de la période a été l’affaire des gardiens, qui ont fermé la porte à toutes les occasions. Les Remparts ont écoulé un désavantage numérique vers la fin de la période et on a retraité aux vestiaires avec une marque inchangée de 1 à 0. Rimouski a eu un léger avantage de 13 à 11 au chapitre des tirs aux buts.

La deuxième période a vu l’Océanic rebondir, pour prendre les devants. Tout d’abord, Rimouski a égalisé sur un avantage numérique,  alors que Marcus Cuomo a plaqué un adversaire par derrière. Couture, le joueur plaqué par Cuomo, a fait le signe du coupe-gorge à Cuomo sans être pénalisé à son tour. C’est Christopher Clapperton qui a bénéficié d’une mise en scène similaire à celle des Remparts en première, alors que Loiseau lui a servi une passe transversale. Il a battu Fucale sur son déplacement latéral. Clapperton se trouvait toutefois plus bas dans la zone que Erne. Kostalek obtient l’autre passe. Quelques instants plus tard, Verrier a débordé Picco et s’est amené tout près de Guindon, mais le portier de l’Océanic a sorti le gant pour frustrer le 77 des Remparts. Un plus tard Moody ratait une excellente occasion alors qu’il est passé dans le vide suite à la passe de Vladimir Tkatchev, alors qu’ils étaient les deux dans l’enclave avec un défenseur de l’Océanic. L’Océanic n’est pas en reste, alors que Deluca reçoit une passe sur l’aile à l’entrée du territoire des Remparts et il s’avance en coupant vers l’enclave, mais son tir est bloqué par la jambière de Fucale. L’Océanic ne rate toutefois pas sa chance, alors qu’évoluant à 4 contre 4, les Remparts sont embouteillés dans leur territoire. Kostalek finit par recevoir une passe de Clapperton, qui l’aperçoit seul dans l’enclave, alors que les défenseurs des Remparts l’avaient oublié; Kostalek n’a qu’à tirer dans la cage vide, alors que Fucale suivait Clapperton pour lui bloquer l’angle. Frédérik Gauthier obtient une passe sur le jeu. Le pointage est resté 2 à 1 pour Rimouski jusqu’à la fin de la deuxième, mais Guindon a dû de nouveau se signaler face à Verrier, alors que Fucale faisait de même devant Couture. Au chapitre des tirs aux buts on réalise que l’Océanic a eu l’avantage dans cette période, avec 13 tirs contre 5.

En troisième, on a senti l’urgence dans le camp des Remparts et plusieurs menaces se sont toutefois éteintes dans le demi-cercle de Guindon. Mais à force de revenir à la charge, les Remparts ont profité d’une mêlée devant le but de Guindon qui, après plusieurs arrêts, n’a pu stopper le tir d’Adam Erne, pour son 19e des séries . Gauthier et Maheux obtiennent des passes sur ce but, peu spectaculaire, mais qui permettait aux Remparts de mieux respirer. Dans les dernières minutes, Tkatchev, avec un tir qui bat Guindon, mais qui frappe le poteau, et Etchegary, qui ne parvient pas à tirer, alors qu’il filait seul devant le gardien de l’Océanic, sont venus prêt de porter un dur coup à la troupe de Serge Beausoleil. Mais finalement, la troisième s’est terminé sans faire de maître. Carroza a par la suite jeté une douche d’eau froide chez la majorité des 4700 spectateurs réunis au Colisée Sun Life, avec son quatrième des séries.

Les trois étoiles reviennent dans l’ordre à Kostalek, Erne et Clapperton. Anthony DeLuca faisait un retour au jeu pour Rimouski après avoir raté le match de mercredi. Yanick Turcotte était absent de l’alignement des Remparts, ayant reçu un autre match de suspension suite à son geste de mercredi sur Bolland. Reste à voir si les Remparts enverront quant à eux la vidéo du geste de Couture, lorsqu’il a simulé un coupe-gorge. Le sixième match sera présenté à 15:00, au Colisée Pepsi de Québec.

Share