Direction Rivière-du-Loup

DIRECTION RIVIERES DU LOUP !

C’était le quatrième match de la série finale qui opposait les Grenadiers de Châteauguay aux Lions du Lac St-Louis samedi soir dernier. Les joueurs de l’entraîneur Steve Hartley y sont allés d’une poussée de quatre buts sans riposte, tôt dans la rencontre, pour finalement triompher par la marque de 6 à 2 et ainsi remporter le trophée Jimmy-Ferrari devant près de 1 600 spectateurs présents au centre Civique de Dollard-des-Ormeaux.

Ce sont des Grenadiers qui se sont présentés sur la surface glacée avec une seule idée en tête: mettre un terme à cette série finale. Lors de cet engagement, les joueurs de l’entraîneur-chef Steve Hartley ont démontré beaucoup d’intensité tout en étant les premiers sur le porteur de la rondelle. Il y a seulement 1:41 d’écouler à la rencontre lorsque le capitaine Pierre-Luc Sanche inscris les siens à la marque alors qu’il y va d’un tir précis, à ras la glace, qui déjoua le gardien Ryan Coughlin. Une minute plus tard, l’attaquant William Poirier doubla l’avance des siens sur un tir parfait qui surprit le cerbère du West Island. Félix Bibeau reçut une mention d’aide sur le jeu. Peu de temps après, les visiteurs consolidèrent leurs priorités alors que l’attaquant Shawn Kennedy fit dévier le tir du défenseur Marc-Olivier Duquette. Comme si ce n’était pas suffisant, le centre Antoine Morand en rajouta davantage alors qu’il inscrit son douzième de l’après-saison, à l’aide d’un tir sur réception. La formation de John Goyens est complètement dominée au niveau hockey comme en font foi les 15 tirs au but contre un avantageant les Châteauguois. C’est 4-0  après 20 minutes de jeu.

Les Visiteurs ont entamé la deuxième période là ou ils avaient laissé.  De leur côté, les Lions, fidèles à leurs séries finales, ont fait preuve d’indiscipline écopant de mauvaises pénalités. Lors de cet engagement, l’attaquant Maxime Comtois ne joua pas de chance alors que son tir frappa le poteau de plein fouet, à la gauche du filet. Les locaux ont passé bien près de briser la glace, mais l’attaquant Ryan Burshett a vu son tir à bout portant  repoussé par Kyle Jessiman.  Avec 13 secondes à faire au cadran, les Grenadiers accentuent leurs avances alors que Maxime Comtois reçut une passe parfaite de Nicolas Beaudin.  Le numéro 19 logea le disque dans une cage béante. Une domination totale au niveau des tirs au but: 30 contre quatre, tout comme au tableau principal. Les Grenadiers en avance 5 à 0.

On a vu les Lions jouer une troisième période inspirée, question sans doute de faire plaisir à leurs partisans une dernière fois. Les locaux finissent par faire scintiller la lumière rouge. Lors d’une double supériorité numérique, Arnaud Durandeau, à la suite d’une belle incursion en zone adverse, déjoua Kyle Jessiman sur un lancer qui passa en dessous de son bras. Puis, de nouveau sur un jeu de puissance, Adam Capanelli réduit l’écart en inscrivant son quatrième des présentes séries. Finalement, l’ailier Maxime Comtois inscrira son deuxième de la rencontre sur une passe d’Antoine Morand. Les Grenadiers balayent les Lions en quatre parties et remportent la Coupe Jimmy-Ferrari pour une deuxième année consécutive.

Les impressions de l’entraîneur-chef Steve Hartley ainsi que du joueur par excellence des séries, le gardien Kyle Jessiman:

Steve Hartley :

«C’est un sentiment incroyable. Je suis content de voir mes joueurs être récompensés. Ils ont tellement travaillé fort. L’été passé, lorsque j’ai décidé de quitter les Mooseheads de Halifax, j’ai fait un choix de carrière en acceptant l’offre des Grenadiers. J’ai décidé de voler de mes propres ailes. Pour moi, la décision était facile à prendre. Châteauguay a tellement une belle organisation avec M. Parent et M. Perron. Ce sont deux personnes qui ont à cœur le succès des jeunes. Tout au long de la saison, il y avait place à amélioration dans ma formation. Les gars ont suivi mes conseils et embarqué dans mon système. Tout le mérite leur revient. Pour ma part, c’est mon deuxième Championnat en tant qu’entraîneur. La coupe Mémorial à Halifax comme adjoint et, ce soir, la coupe Jimmy-Ferrari en tant qu’entraîneur-chef.  Lors de mon séjour avec les Mooseheads, j’ai appris énormément au côté de Dominic Ducharme. J’ai acquis beaucoup d’expérience ce qui m’a aidé à grandir dans mon cheminement. Cette année, certains diront que j’avais une jeune équipe, avec beaucoup de 15 ans, mais moi je savais qu’ils étaient aussi talentueux que des 16 ou des 17 ans. Pour moi ce n’était pas un complexe.  Je savais ou je m’en allais et j’avais confiance en leurs moyens. Dans les séries, je leur ai demandé d’être des acteurs principaux, dans les moments opportuns. Ils ont su fait preuve de caractère face à l’adversité. Je suis tellement fier de mes 20 gars. Tous ont contribué à leurs façons. Que ce soit le gros but en prolongation de Nicolas Desgroseillers, le premier de Marc-Olivier Duquette ou des deux gros arrêts de Mikael Recine en peu de temps d’utilisation. Maintenant, on s’en va à Rivière-du-Loup à la conquête de la coupe Telus. On va jouer un match à la fois et entamer chaque partie comme si c’était un septième et ultime match. On va être prêt.»

Kyle Jessiman :

«C’est tout un feeling. Nous venons d’accomplir quelques choses de grandioses. Ce n’est pas facile de gagner un championnat, mais nous l’avons fait aujourd’hui. Je rends crédit à toute l’équipe. Ils ont tous su contribuer à leur façon. Tout au long des séries, mes coéquipiers m’ont beaucoup facilité la tâche devant le filet en bloquant plusieurs tirs menaçants de l’équipe adverse. Ce soir, on va prendre le temps de savourer notre championnat et par la suite on va se concentrer sur notre prochaine mission: la Coupe Télus.»

 

Crédit photo : Maxime Maheu, photographe   

Share