À une victoire de la coupe Jimmy-Ferrari et d’une participation au championnat canadien

GRANADZZZZZZZ 2

   

C’était le troisième match de la série finale quatre de sept qui opposait les Grenadiers de Châteauguay aux Lions du Lac St-Louis, mercredi soir dernier, au centre civique de Dollar des Ormeaux. L’attaquant Antoine Morand y est allé d’une soirée de rêve avec une récolte de six points: trois buts, trois passes permettant à son équipe de l’emporter facilement par la marque de 10 à 4 et ainsi  se rapprocher à une victoire du trophée Jimmy-Ferrari et d’une participation au tournoi de la Coupe Telus.

Ce sont les Grenadiers qui se sont présentés sur la surface glacée avec une seule idée en tête: acculer les Lions au pied du mûr. Cela a pris seulement 55 secondes avant que les joueurs de l’entraîneur Steve Hartley se mettent en marche. Les visiteurs ouvriront la marque par l’entremise de l’attaquant Antoine Morand qui y va d’une belle incursion en zone adverse. Son tir du revers déjoua la vigilance de Sandro Sylvestre du côté éloigné du filet. À mi-chemin de l’engagement, les visiteurs doublent leurs avances. Lors d’un jeu de puissance, Alex Desgagnes y alla d’un tir de la ligne bleue qui se fraya un chemin jusque derrière le cerbère du West Island. Rien ne va plus pour les Lions. Alors qu’ils évoluent sur le jeu de puissance, les visiteurs en profitent alors que Nicolas Desgroseillers subtilisa la rondelle de sa propre ligne bleue et fila seul devant le gardien adverse qu’il déjoua d’un tir précis en dessous du bras. Alors que tout le monde pensa  les locaux  dans les câbles, l’attaquant  Ryan Burshett ramena les siens dans le match en inscrivant deux filets importants en fin d’engagement. C’est 3 à 2 Châteauguay après vingt minutes de jeu.

Les réjouissances furent de courte durée. On assista à une deuxième période tout à l’avantage des visiteurs alors qu’ils inscriront quatre buts sans riposte. Tout d’abord le centre Antoine Morand y alla d’un  tir vif, dans la lucarne. Un but marqué sans aide. À 14:50 les visiteurs consolident leurs avances. Lors d’une double supériorité numérique, l’ailier droit Maxime Comtois, laissé sans surveillance devant le filet, s’y prend à deux reprises avant de venir à bout du gardien du Lac St-Louis. Deux minutes plus tard, l’attaquant Nicolas Desgroseillers enfila son troisième des présentes séries. Après avoir fait scintiller la lumière rouge, le numéro 89 alla heurter de plein fouet la rampe ou il resta allongé pendant un long moment.  Après ce filet, l’entraîneur-chef John Goyens décida de changer son gardien. Comme si ce n’était pas suffisant, les visiteurs en rajoutèrent davantage alors qu’Alex  Desgagnes marqua son deuxième de la rencontre sur une puissante frappe souhaitant la bienvenue au nouveau venu fraîchement embarqué dans la mêlée.

En troisième période, alors que tout le monde pensait que ce n’était qu’une simple formalité, les locaux inscrivent deux buts rapides resserrant quelque peu l’écart. Tout d’abord , évoluant à court d’un joueur,  Mathieu Khazaka y alla d’un lancer parfait puis, une minute plus tard,  Arnaud Dandureau décocha un tir qui déjoua Jessiman entre les jambières. Après ce filet, l’entraîneur-chef  Steve Hartley démontra son insatisfaction au banc des siens. Le message sembla porter fruit puisque les visiteurs couronneront ce festival offensif avec trois buts sans réplique tous marqués lors d’un jeu de puissance. Tout d’abord, le capitaine Pierre-Luc Sanche redonna une avance de quatre buts puis,   Antoine Morand compléta son tour du chapeau et, finalement, Alexandre Larose ajouta l’insulte à l’injure en inscrivant son deuxième filet en autant de parties.

Les Grenadiers l’emportent et mènent maintenant la série 3 à 0.

Impressions de l’entraîneur-chef Steve Hartley :

«Ce fût un match en montagne russe : des hauts et des bas. La clé ce soir a été notre bon début de rencontre. Les gars étaient prêts à jouer. C’est sûr que j’aurais aimé mieux notre réaction lorsqu’on était en avance  3-0 et  7-2, mais dans l’ensemble mes joueurs ont joué un bon match. J’ai trouvé qu’on a été assez discipliné. Pour répondre a ta question sur le fait qu’il y a une formation qui a joué au hockey et l’autre qui a été indiscipliné, comme j’ai dit à mes joueurs, on n’a rien à gagner là dans. Notre but c’est de se rendre le plus loin possible. J’ai aimé notre avantage numérique ou l’on a compté  à cinq reprises en plus de marquer un filet en infériorité numérique. Nos unités spéciales ont joué un rôle important dans ce triomphe. Au hockey ça fonctionne souvent comme ça. Quand l’autre équipe veut être indisciplinée, la meilleure médecine pour l’équipe adverse sera d’en profiter avec le jeu de puissance. Ce qui est important pour nous c’est d’avoir un effort constant, soutenu pendant soixante minutes. Notre but c’est de vivre le moment présent, de continuer à prendre soin des petits détails et de se rendre le plus loin possible.»

Le quatrième match de cette série aura lieu le samedi 4 avril à compter de 19:30 en direct du centre civique de Dollard-des-Ormeaux.

Crédit photo : Maxime Maheu, photographe   

Share