Larose tranche le débat

ALEXANDRE LAROSE 2-1 !!!

C’était le deuxième match de la série finale quatre de sept qui opposait les Lions du Lac St-Louis aux Grenadiers de Châteauguay, dimanche, au Centre Multisports. C’est finalement l’attaquant Alexandre Larose qui tranchera le débat à 6:08 du dernier tiers-temps permettant à la troupe de Steve Hartley de l’emporter de justesse par la marque de 2 à 1 et ainsi prendre les devants deux zéro dans la série.

On a vu les Grenadiers entamer le match en force démontrant beaucoup d’intensité. Les Comtois, Morand, Grier, Degroseiller, mettant beaucoup de pression en zone adverse. Les locaux sont les premiers à s’inscrire au tableau alors que le capitaine Pierre-Luc Sanche compléta le beau jeu orchestré par Antoine Morand. Une mention d’aide est également décernée à Samuel Richard sur cette séquence. Les visiteurs créeront l’égalité par l’entremise de Ryan Burshett qui décocha un tir du cercle des mises en jeu  déjouant la vigilance de Kyle Jessiman, impuissant sur le jeu. Lors de l’engagement, on a vu la formation du West Island faire preuve d’indiscipline en écopant de cinq punitions mineures. Avec 13.8 secondes à faire à la période et évoluant à 5 contre 3, les Grenadiers se feront refuser un but. L’officiel prétexta que le filet fût sorti de ses amarres avant que la rondelle pénètre dans le filet. Une domination totale du Châteauguay au niveau des tirs au but, 20 contre 7 mais au tableau principal c’est l’égalité 1 à 1

En deuxième période, aucun but n’est marqué. Les joueurs de l’entraîneur Steve Hartley ont passé bien près de reprendre les devants sur un tir de l’enclave de Xavier Grier, mais le gardien Sandro Sylvestre, solide depuis le début de la rencontre, ferma la porte. Le cerbère du Lac St-Louis est complètement laissé à lui-même ayant devant lui une défense poreuse donnant beaucoup trop de surnombres. De leurs côtés, les joueurs de Steve Hartley feront de l’excellent travail à trois contre cinq neutralisants notamment les Burshett, Durandeau, Campanelli et St- Amour, accordant qu’un seul lancer  pendant 1:51 seconde. Un point tournant dans le match. C’est toujours l’impasse après 40 minutes de jeu.

Au début de la troisième période, le gardien Sandro Sylvestre a dû de nouveau se signaler afin de garder le score identique. Il y alla d’un bel arrêt de la jambière droite sur un tir à ras la glace d’Antoine Morand. Ce même Morand se reprit quelques instants plus tard alors qu’il refila le disque à son coéquipier Alexandre Larose qui déjoua le gardien du Lac St Louis d’un tir précis du côté du bouclier. Avec quelques minutes à faire à la rencontre, le gardien Kyle Jessiman joua de malchance alors que son dégagement se retrouva directement dans les gradins. Ce geste lui vaudra deux minutes pour avoir retardé la partie. Aussitôt cette infraction signalée, l’entraîneur-chef des Lions John Goyens commanda un temps d’arrêt question de rallier sa troupe, mais ce fût peine perdue. Les Grenadiers l’emportent et mènent maintenant la série finale 2 à 0.

Impressions de l’entraîneur-chef Steve Hartley :

«On a atteint notre objectif qui était de remporter nos deux matchs à la maison. Maintenant, on se prépare pour notre rencontre de mercredi à DDO. Il va falloir déployer le même type d’effort que ce soir si on veut l’emporter. J’ai aimé ce que j’ai vu à cinq contre cinq. On a fait de l’excellent travail en limitant nos chances de marquer. Mes gars ont fait avorter beaucoup de jeu en zone neutre. Pour ce qui est de notre désavantage numérique depuis la fin de la série contre CCL, on a fait du très bon boulot. Ce soir notre trois contre cing en deuxième période nous a donné du momentum. On a juste accordé un lancer au filet. Pour ce qui est de Kyle, il a joué de malchance en dirigeant le disque dans la foule. Notre gardien nous a souvent sauvé cette saison; à plusieurs reprises il nous a sortis du trouble et ce soir les gars ont trouvé un moyen à leurs façons de lui remettre la pareille.»

Le troisième match de cette série aura lieu le mercredi 1er avril à compter de 19:30 en direct du centre civique de Dollard-des-Ormeaux.

Crédit photo : Maxime Maheu

Share