Le Phoenix réplique avec brio

7-3Islanders

Après avoir été lessivé par la marque de 8-2 lors du premier match, le Phoenix avait pour mission de rebondir afin de quitter Sherbrooke avec une égalité dans la série. C’est exactement ce qu’il a fait, signant un gain convaincant de 7-3.

Cameron Darcy a été la grande étoile pour le Phoenix, avec une récolte de cinq points, dont un tour du chapeau. Daniel Audette (deux fois), David Storto et Kay Schweri ont marqué les autres buts des vainqueurs. Trois de ces buts ont été inscrits sur le jeu de puissance.

«On a profité de leur indiscipline et ça nous a donné du momentum. De notre côté nous avons été disciplinés, ce qui était important vu la qualité de leur jeu de puissance», a expliqué Judes Vallée, satisfait de l’effort de sa troupe.

Même s’il a été discipliné, le Phoenix a connu son lot de difficultés à court d’un homme. Les Islanders ont inscrit deux buts en deux occasions, en avantage numérique, chaque fois avec la participation du jeune Daniel Sprong, qui en a fait voir de toutes les couleurs au gardien recrue Evan Fitzpatrick, avec un but et une aide sur le deuxième but des séries de Luc Deschênes. Spenser Cobbold a inscrit l’autre but des Isles.

Après être entrés au vestiaire avec un retard de deux buts après le premier vingt, suite aux filets de Darcy et Audette, les Islanders ont brisé la glace en avantage numérique. Sprong a profité d’une petite ouverture dans le haut du filet pour marquer d’un angle presque impossible.

«Il m’a complètement eu sur leur premier but. C’était tout un tir, mais il n’avait pas vraiment d’angle et je dois arrêter ce genre de lancers. Mais c’est bizarre, parce qu’après son but, j’ai vraiment pris mes aises et ça s’est bien passé par la suite», a reconnu Fitzpatrick, malgré tout satisfait de son premier départ en séries éliminatoires.

Darcy et Audette se sont toutefois chargés de freiner la remontée adverse, avant la fin du deuxième engagement. Les deux acolytes ont profité de l’indiscipline des visiteurs pour prendre une avance de 4-1.

Les Islanders ont bien tenté de remonter la pente en marquant dès le début de la troisième, mais encore une fois, Darcy répliquait avec son troisième du match, puis Schweri portait le compte à 6-2 avec un autre but avec un homme en plus.

Luc Deschênes a marqué en fin de match, puis David Storto a complété la marque dans un filet désert avec trente secondes à faire.

La victoire avait un cachet particulier pour Carl Neill et Daniel Audette, tout comme Vincent Deslauriers, même s’il n’était pas en uniforme en raison d’une blessure. Les trois joueurs font partie de l’équipe depuis son tout premier match en 2012. Après avoir subi le balayage lors de leur première campagne, ils ont finalement pu savourer le premier gain de l’histoire du club en séries éliminatoires.

«Dan, Delo (Deslauriers) et moi attendions cette victoire-là depuis longtemps! C’est agréable de voir notre travail des dernières années donner des résultats!», s’est réjoui Carl Neill, après le match.

Evan Fitzpatrick a été brillant à son premier départ en séries, lui qui a bloqué 25 rondelles. Mason McDonald a de son côté accordé six buts sur 30 lancers.

La série se transporte à Charlottetown pour les trois prochaines parties. Le match #3 aura lieu lundi à 18:00, heure du Québec.

Crédit photo: Vincent Lévesque-Rousseau, Phoenix de Sherbrooke

Share