Les Grenadiers prennent une sérieuse option sur la finale

pilotte 2

C’était le troisième match de la série demi-finale trois de cinq opposant les Riverains du Collège Charles-Lemoyne aux Grenadiers de Châteauguay, vendredi soir dernier, au centre Multisports. Grâce à quatre buts sans réplique lors du dernier tiers-temps, les joueurs de l’entraîneur Steve Hartley sont revenus de l’arrière pour finalement l’emporter par la marque de 6 à 4 et ainsi prendre une sérieuse option sur la finale à l’obtention de la coupe Jimmy-Ferrari.

À la suite d’une troisième période digne d’un film d’horreur lors de leurs derniers matchs, ce sont des Riverains qui se sont présentés sur la surface glacée avec une tout autre optique de pensée. Les visiteurs sont les premiers à noircir la feuille de pointage. Lors d’un jeu de puissance, l’attaquant Anthony Gagnon reçu une belle passe du défenseur Pascal Corbeil et d’un tir sur réception déjoua la vigilance de Kyle Jessiman entre les jambières. La réplique ne se fit pas attendre. Moins de deux minutes plus tard, Antoine Morand y alla d’un tir du poignet précis, du côté du bouclier qui ne laissa aucune chance au cerbère Francis Pilon. Ce même Morand a passé bien près de donner l’avance au sien, mais son tir heurta le poteau de plein fouet à la gauche du gardien des Riverains. Alors qu’il resta seulement que huit secondes à faire au cadran et évoluant en supériorité numérique, Vincent Chapleau inscrit son quatrième des présentes séries sur un tir parfait à l’embouchure du filet. Charles-Lemoyne retraitera au vestiaire en avance 2 à1.

Au début du second engagement, les visiteurs recommencèrent là ou ils avaient laissé. Le défenseur Pascal Corbeil reçut une passe parfaite de Nathan Innis et d’un lancer décoché sans avertissement, logea le disque dans une cage béante. Ce même Corbeil fera parler de lui peu de temps après en coupant une belle passe sur une menace des locaux. Tout semble baigner dans l’huile pour la troupe de Guillaume Latendresse.  Mais avec vingt-sept secondes à faire à la période, le capitaine Pierre-Luc Sanche réduit l’écart de moitié en y allant d’une belle incursion en zone adverse et son tir du poignet précis du côté du bouclier ne laissa aucune chance au gardien Francis Pilon. Un but très important en fin d’engagement.  C’est 3 à 2 après quarante minutes de jeu.

On à vu les Grenadiers débuter le troisième vingt en trombe, déployant beaucoup d’intensité en zone adverse. Voyant la pression exercée par ses rivaux, l’entraîneur-chef des Riverains commanda un temps d’arrêt question de casser le momentum. Une décision qui ne changea en rien puisque les locaux y inscriront quatre buts sans riposte. Tout d’abord l’attaquant Antoine Morand créa l’égalité en marquant son deuxième de la soirée. Puis une minute plus tard, Jacob Lapierre donna pour la toute première fois l’avance à son équipe. À la septième minute de jeu, Shawn Kennedy doubla l’avance des siens et lors d’un avantage Pierre-Luc Sanche porta le score à 6-3 sur des aides de Maxime Comtois et de William Poirier. Rien ne va plus pour les visiteurs. L’entraîneur-chef Guillaume Latendresse décida de remplacer son gardien Francis Pilon à la faveur de Charles-Antoine Poirier Turcot. Avant que ce termine la rencontre Anthony Gagnon fera scintiller la lumière rouge une dernière fois pour Charles-Lemoyne, mais ce fût trop peu trop tard. Les Riverains s’inclinent et feront maintenant face à l’élimination.

 

Commentaire d’après-match de l’entraîneur-chef Steve Hartley :

«Je pense qu’on s’est mis nous-même dans le trouble en première période avec notre indiscipline. On sait qu’ils ont une excellente attaque massive. On se doit de rester plus discipliné et ne pas se mettre nous-mêmes dans l’eau chaude. Je trouve qu’il y a toujours une marque spéciale pour les bonnes équipes soit celle d’être capable de rebondir dans les moments opportuns et c’est ce qu’on a été capable de faire en troisième période. Le but de notre capitaine Philippe Sanche en fin de deuxième leur a fait mal tout comme il nous avait fait mal en fin de première période. J’ai trouvé qu’en troisième on s’est mis en marche. On a dirigé pleins de bonnes chances au filet et c’est ce qui a été le point tournant du match. Quand ton équipe te donne des buts en avantage numérique, c’est souvent là en série éliminatoire que ça se joue. J’ai trouvé que les gars ont super bien répondu. Comme j’ai dit à mes joueurs tantôt notre but est que ça se termine dimanche. On ne retournera pas à Sainte-Catherine. On va être prêt.»

Le prochain match entre ces deux équipes sera présenté le dimanche 22 mars à compter de 14:30 en direct du centre Multisports de Châteauguay.

Crédit photo : Maxime Maheu, photographe

Share