Imbeault joue les Héros

11074699_10206724944626195_1345282424_o

C’était la cinquième et décisive rencontre d’une série trois de cinq que se disputait le Phénix d’Esther Blondin et les Riverains du Collège Charles-Lemoyne dimanche dernier au Sportium de Sainte-Catherine. Dans un match, serré , âprement disputé du début à la fin, les joueurs de l’entraîneur Guillaume Latendresse se sont finalement sauvés avec la victoire, en prolongation,  par la marque de 3 à 2 et ainsi accéder à la demi-finale dans la ligue de développement midget AAA.

En première période, aucun but n’est marqué. On a vu les deux formations s’étudier, jouant du hockey défensif, conservateur comme en fait foi les tirs au but de 5 contre 3 en faveur du Esther Blondin. Il n’y a pas grand-chose à se mettre sous la dent si ce n’est que les solides coups d’épaules d’Anthony Wojcik à l’endroit de Vincent Martineau et de Jacob Malo ou du défenseur Jonathan Legault aux dépens de Charles Olivier Ouimet. Vers la fin de l’engagement Louis-Charles Lemay a passé bien près de donner l’avance au sien, mais son tir fut repoussé de belles façons par  le gardien Francis Pilon.

En deuxième période, trois buts sont inscrits au tableau. Les Riverains sont les premiers  à faire scintiller la lumière rouge. En supériorité numérique, Jeremy Way Gagnon reçu une passe parfaite de William Leblanc et d’un tir sur réception trompa la vigilance d’Alexandre Plourde impuissant sur cette séquence. À la 17e minute, les visiteurs créeront l’égalité. Évoluant à court d’un joueur, l’attaquant Anthony Morin se présenta seul devant Pilon qu’il déjoua d’un tir parfait. Mais les réjouissances furent de courte durée. Lors d’un jeu de puissance, Anthony Gagnon redonna l’avance au sien en inscrivant son deuxième but de l’après-saison. Gabriel Gilbert et Mikael Imbeault participent à ce jeu. Charles-Lemoyne aux commandes 2-1 après 40 minutes de jeu.

La troisième période a débuté sous le signe de la robustesse alors que le défenseur Xavier Vinetti y alla d’une solide mise en échec à l’endroit de Samuel Gaumond  qui resta allongé pendant un long moment sur la patinoire. Au milieu de l’engagement, les locaux ont passé bien près de consolider leurs avances, mais le gardien Alexandre Plourde du Esther Blondin y alla d’un arrêt digne des plus beaux jeux de la semaine volant un but certain au capitaine Vincent Chapleau avec son bâton. Avec moins de deux minutes à faire à la rencontre, l’attaquant Charles-Olivier Ouimet ramène les deux équipes à la case départ en inscrivant un but du cercle des mises en jeu. C’est un tout nouveau match. Nous irons donc en prolongation.

C’est finalement l’attaquant Mikael Imbeault qui joue les héros alors qu’il profitera d’une rondelle libre devant le filet. Le gardien Alexandre Plourde allongé de tout son long ne pu rien faire d’autre que de constater les dégâts. Il envoie du même coup le Phénix en vacances.

Impression de l’entraîneur-chef Guillaume Latendresse :

« Le Phénix a fait de très bons ajustements. Faut donner crédit au “staff” d’entraîneur et donné aussi  crédit  aux joueurs de l’autre équipe. C’est un club qui était bien préparé.  Oui, c’est nous autres qui avons gagné, oui c’est nous autres qui sommes content en ce moment, mais ça l’aurait pu allez d’un côté comme de l’autre. Honnêtement, ce fut une série incroyable. Le Phénix peut sortir la tête  haute. Oui, mon équipe a fait preuve de caractère en faisant face à l’élimination à deux reprises dans cette série, mais on n’avait pas encore compris comment le hockey de playoff se jouait à 100%. Maintenant on l’a compris. Dans les séries chaque  petit détail peut faire la différence et peut vous coûter un match. Les séries contre Laval et Montréal nous ont donné beaucoup de fil à retorde tout comme celle contre le Phénix. Esther Blondin ce n’est pas une équipe de 11e place. C’est une formation qui aurait dû finir dans le top 5. C’est une excellente équipe de hockey. Ils ont connu une saison plus difficile. Concernant Francis Pilon, on avait un plan soit de  débuter les séries éliminatoires avec lui. Oui il fait du bon travail, mais Charles-Antoine doit se tenir prêt à toute éventualité. Il a très bien fait lors du dernier match ce qui a  su nous redonner confiance.  Il fait partie entière de l’équipe tout comme Francis qui fait de l’excellent travail  par les temps qui courent.»

Concernant s’il a une préférence pour l’équipe qu’il affrontera en demi-finale entre Saint-Eustache et Châteauguay :

« Que ce soit  une ou l’autre, ce ne sera pas facile. Avec Châteauguay ça va créer une rivalité et du côté de Saint-Eustache c’est une bonne équipe de hockey ; ils ont des gars physiques. Je n’ai pas de préférence du tout car dans les deux cas, ça va être “though”. Tu peux être sûre que peut importe l’équipe qu’ on affrontera , ça va donner toute une série de hockey.»

                                                                                                                                                                                        Crédit photo : Maxime Maheu, photographe

Share