Prédictions: Division Ouest de la LHJMQ

qmjhl

francoiscarignan

La parité était très forte dans la division Ouest la saison dernière : cinq de ses six clubs ont atteint la deuxième ronde et deux d’entre eux ont réussi à se classer parmi le carré d’as. Encore une fois, cette division sera une des plus compétitives et probablement la plus équilibrée de la LHJMQ en cette nouvelle saison. Toutefois, il ne devrait pas y avoir d’équipe aussi dominante que les Foreurs, champions en titre, ni de club qui se fera surclasser soir après soir comme c’était le cas avec le Phoenix de Sherbrooke.

Bien malin est celui qui peut prédire avec exactitude ce à quoi ressemblera le classement final de cette section en 2014-2015. Beaucoup de questions planent sur pratiquement chaque formation, mais certaines ont le luxe de partir avec de meilleures bases.

Voici donc les prédictions de notre équipe pour la division Ouest à l’aube de cette saison 2014-2015 de la LHJMQ.

   

#1 : Foreurs de Val-D’Or

Les Foreurs ont perdu plusieurs gros morceaux dont entre autres Anthony Mantha, Randy Gazzola, Samuel Henley, Antoine Bibeau, Louick Marcotte et Ryan Graves, mais comptent sur un gardien solide en Keven Bouchard et sur de bons attaquants qui verront leur temps de glace augmenter de façon considérable. Nicolas Aubé-Kubel, Anthony Richard, Julien Gauthier et Pierre-Maxime Poudrier, pour ne nommer que ceux-là, auront tous un rôle important à l’avant.

C’est toutefois moins rassurant lorsqu’on jette un œil à la ligne bleue. Après le vétéran Jérémie Fraser, la majorité du corps défensif des Foreurs sera composé de jeunes de 16 à 17 ans, avec entre autres Olivier Galipeau, Vincent Lanoue et Gabriel Bilodeau.

Malgré tout, les Foreurs sont bien bâtis et devraient devenir de plus en plus dangereux au fur et à mesure que la saison progresse. C’est donc pourquoi ils termineront au sommet de la division, tout juste devant les Olympiques.

   

#2 : Olympiques de Gatineau

Si ce n’était pas du départ de Martin Reway, les Olympiques seraient favoris pour terminer au sommet de la division. Malgré tout, Benoît Groulx pourra toujours compter sur les nouveaux venus Louick Marcotte, Phil Pietroniro et Yakov Trenin, ainsi que sur le meilleur attaquant disponible au dernier encan, Pascal Laberge, pour poursuivre leur ascension vers le sommet de la LHJMQ. Les jeunes Alex Carrier, Vaclav Karabacek et Alexis Pépin (actuellement blessé) devraient aussi connaître une progression et prendre plus de responsabilités avec les départs d’Émile Poirier et Reway.

La défensive des Piques sera aussi assez solide avec deux vétérans de 20 ans (Pietroniro et Beauregard) qui auront la tâche d’appuyer les jeunes Carrier et Sartoris. Marc-Olivier Crevier-Morin, Fraser Turner et Élie Bérubé complèteront le corps défensif de la formation.

La plus grande question pour les Olympiques se situe devant le filet. Anthony Brodeur devra être beaucoup plus constant que l’an dernier si l’équipe souhaite atteindre ses objectifs. S’il ne fait pas le travail, son équipe risque de piquer du nez car il est peu probable que le gardien de 18 ans Gabriel Parent, auteur d’une seule victoire en 17 rencontres la saison dernière, ne puisse sauver la mise.

   

#3 : Phoenix de Sherbrooke

Le Phoenix devrait enfin sortir du bas du classement et ce, de façon assez convaincante. Avec l’ajout de Liam O’Brien, David Storto, Aaron Hoyles, Raphaël Lafontaine et Alex Bureau, en plus de la venue du Suisse Kay Schweri, Patrick Charbonneau a surpris tout le monde et ajouté beaucoup d’expérience et de leadership dans une équipe qui en avait sérieusement besoin. Il faudra par contre attendre un certain temps avant de voir se développer une chimie au sein de l’équipe.

À l’attaque, Daniel Audette devrait facilement atteindre 90 points s’il ne se blesse pas, lui qui sera mieux entouré que jamais. Il retrouvera son ami et ancien camarade de trio au Collège Esther-Blondin David Storto, et il sera appuyé par Liam O’Brien, Raphaël Lafontaine, Tim Wieser, Simon Desbiens et Kay Schweri. Les recrues Nicolas Poulin et Gabriel Fontaine ont montré lors du camp qu’ils sont fin prêts pour la LHJMQ, tout comme Kevin Domingue, lui qui sera affilié au Phoenix à temps plein.

À la défensive, Jérémy Roy risque bien d’être le meilleur défenseur du circuit et ce, à seulement 17 ans. Il sera appuyé par Carl Neill, Julien Bahl, Thomas Grégoire et Mathieu Leclerc, tous âgés de 18 ans ou moins. C’est le vétéran de 20 ans Aaron Hoyles qui jouera le rôle de grand frère à la ligne bleue.

Devant les buts, Alex Bureau sera le partant et la jeune sensation de 6’3’’ Evan Fitzpatrick sera derrière lui. Au cours de la saison, le Phoenix devrait donner de plus en plus de responsabilités à Fitzpatrick pour éventuellement en faire son partant.

  

#4 : Voltigeurs de Drummondville

Les Voltigeurs termineront tout juste derrière leurs rivaux de la 55. Avec les départs du tenace attaquant Matthew Boudens et du défenseur Nikolas Brouillard, un as du jeu de puissance, les responsabilités offensives seront accrues pour les vétérans Jérôme Verrier, Christophe Lalancette et Joey Ratelle. Les Rouges ont aussi perdu les services de William Carrier et ont échangé le jeune Cameron Askew, lui qui était vu comme une des potentielles meilleures recrues de la ligue à la même période l’an dernier.

L’unité défensive de Drummondville souffrira beaucoup du départ de Nikolas Brouillard et il faudra que le capitaine Charles-David Beaudoin et ses camarades prennent les bouchées doubles pour que l’équipe connaisse du succès. Les ressources sont toutefois présentes; Julien Carignan-Labbé, Frédéric Aubé et Sergei Boikov devraient tous connaître une progression notable cette saison.

La plus grande force des Voltigeurs sera sans aucun doute devant le filet. Louis-Philip Guindon sera un des meilleurs portiers de la ligue et devrait donner plusieurs victoires importantes à son équipe. Le substitut Joe Fleschler devrait aussi connaître une meilleure saison que l’an dernier, lui qui a tous les outils pour éventuellement devenir un bon gardien dans cette ligue.

  

#5 : Armada de Blainville-Boisbriand

Si l’homme-à-tout-faire de l’Armada Joël Bouchard a toujours été capable de trouver des solutions suite aux départs de joueurs d’impact par le passé, la loi de la moyenne risque de le rattraper cette saison. Certes il y aura encore de bons éléments offensifs en Danick Martel*, Emil Aronsson, Marcus Hinds* et Nikita Jevpalovs*, mais le départ simultané d’attaquants d’impact comme Christopher Clapperton, Marc-Olivier Roy, Ryan Tesink et Frédéric Bergeron sera trop important pour que l’Armada ne réussisse à les remplacer sans conséquences. L’Armada devra donc se fier sur ses jeunes afin de rebâtir son attaque.

La brigade défensive aussi a perdu des soldats. Aaron Hoyles est parti à Sherbrooke et Dominic Talbot-Tassi*, même si encore officiellement avec le club, est un de ceux qui risquent le plus d’être victimes de leur statut de joueur de 20 ans. L’ancien vétéran Olivier Picard a aussi quitté, lui qui a terminé son stage junior. L’Armada comptera ainsi sur Daniel Walcott*, Guillaume Beaudoin et Nathanael Halbert afin de reconstruire sa ligne bleue.

En plus de toutes ces pertes, l’Armada devra aussi remplacer son ancien premier gardien Étienne Marcoux et donnera le rôle de partant à Samuel Montembeault. C’est le vétéran de 19 ans Marc-Antoine Turcotte qui aura le devoir de l’épauler.

*L’Armada a cinq joueurs de 20 ans : Talbot-Tassi, Martel, Hinds, Walcott et Jevpalovs. L’équipe devra en éliminer deux lorsque Jevpalovs et Walcott reviendront de leur camp respectif.

  

#6 : Huskies de Rouyn-Noranda

Les Huskies entrent dans une période de reconstruction généralisée.

Les départs de Liam O’Brien, Jack Nevins, Marcus Power, Jason Fuchs, Jean-Sébastien Dea et Francis Beauvillier à l’avant font en sorte que les Huskies ont perdu une énorme partie de leur force de frappe. La production offensive sera donc la tâche des vétérans Mathieu Lemay, Quinn O’Brien, Ryan Penny et Alexandre Sills, eux qui joueront aussi le rôle de mentors pour les jeunes Julien Nantel et Francis Perron, ainsi que pour les autres recrues de la Meute.

Dillon Fournier et Victor Baldaev partis, ce sera au tour des vieux routiers Redgie Bois, Allan Caron et Justin Guénette d’encadrer les jeunes défenseurs du club. Jacob Neveu, Danil Dolgushkin, Jérémy Lauzon et Philippe Myers sont tous âgés de 17 ans et moins. Malgré tout, la défensive des Huskies sera difficile à affronter : Tous les défenseurs font au moins 5’11’’ et font osciller la balance à plus de 185 lbs.

Devant la cage, le vétéran Alexandre Bélanger sera de retour cette saison. Il aura comme auxiliaire une recrue, soit Jérémy Bélisle ou Samuel Harvey, eux qui se partageront la tâche et rivaliseront pour le poste de second violon jusqu’au retour de Bélanger, lui qui prendra part au camp du Wild du Minnesota.

  

Et vous, quelles sont vos prédictions pour le classement de cette division?

Share