Le Phoenix toujours invaincu en pré-saison

Match PS3 Drummondville

francoiscarignan

Après avoir tenu un match hors-concours à Lac-Mégantic la saison dernière afin de recueillir des fonds pour les victimes de la tragédie ferroviaire, le Phoenix se déplaçait cette fois-ci à l’Aréna Jacques-Chagnon de Waterloo afin de disputer son troisième match préparatoire. La rencontre servait du même coup à récolter des fonds pour le Tournoi National Pee-Wee de Waterloo.

C’était le premier affrontement d’une série aller-retour contre les Voltigeurs. Le Phoenix était donc à domicile pour le premier chapitre, puis se dirigera au Centre Marcel-Dionne de Drummondville dimanche pour conclure la série.

Le Phoenix donnait le départ à sa nouvelle acquisition, Nathan Ward-Raymond, tandis que les Voltigeurs faisaient confiance au vétéran Louis-Philip Guindon pour amorcer la partie devant leur cage. Joe Fleschler prenait la relève à la mi-match.

Première période tranquille

Les Voltigeurs ont l’avantage du jeu en première, notamment grâce à deux avantages numériques durant lesquels ils obtiennent quelques bonnes chances. Le gardien Nathan Ward-Raymond reste solide et étouffe toutes les menaces et repousse les huit lancers dirigés vers lui. Guindon, de son côté, repousse lui aussi huit rondelles.

En fin de période, Jérôme Verrier frappe Tim Wieser alors qu’il était déjà au sol, ce qui lui vaut deux minutes au cachot avec 19 secondes restantes au cadran. Les locaux débuteront donc la deuxième période sur le jeu de puissance.

L’indiscipline coûte cher aux Voltigeurs

Dès le début de la période, Matthew Boucher est aussi chassé pour bâton élevé sur Daniel Audette, ce qui donne un avantage de deux hommes au Phoenix. Tim Wieser, laissé seul à l’embouchure, obtient la meilleure chance sur une passe d’Audette mais rate la rondelle. Les Voltigeurs réussissent à écouler la menace avec brio.

C’est finalement sur une pénalité à Hunter Leishman que le Phoenix ouvre la marque. Simon Desbiens redirige la passe de Raphaël Lafontaine derrière Guindon pour faire 1-0. Kay Schweri récolte l’autre aide.

Quelques minutes plus tard, le capitaine des Voltigeurs Charles-David Beaudoin tente de réveiller ses coéquipiers en laissant tomber les gants devant Mikael Sabourin. Les deux placent de bons coups dans ce duel sans vainqueur.

Après deux périodes, le Phoenix est aux commandes 1-0. Les tirs sont aussi à l’avantage des locaux, 17-16.

La défensive sherbrookoise fait le travail

Les Voltigeurs amorcent la période avec énergie. Sur une contre-attaque, Marc-Antoine Bouillon décoche un excellent tir voilé que Ward-Raymond attrape du bout de la mitaine. Les Rouges obtiennent quelques autres belles opportunités, notamment sur des jeux de puissance, mais la brigade défensive des locaux reste sans faille.

Sherbrooke tient finalement le coup et conserve son avance de 1-0 jusqu’en toute fin de match, en grande partie grâce au bon travail de son portier recrue. Celui-ci signe un jeu blanc de 25 arrêts à sa première sortie avec sa nouvelle équipe. De leur côté, Guindon et Fleschler (venu en relève au partant en milieu de rencontre) ont stoppé 24 des 25 lancers du Phoenix.

Autres notes

–          Le Phoenix a compté un but sur six avantages numériques; les Voltigeurs ont été blanchis en cinq occasions.

–          Louis-Philip Guindon a arrêté 14 des 15 tirs dirigés vers lui; Fleschler a repoussé les 10 tirs auxquels il a fait face.

–          Le prochain match du Phoenix est dimanche le 24 août. Il refera face aux Voltigeurs à Drummondville.

Crédit photo : Vincent Lévesque Rousseau, Phoenix de Sherbrooke

Share